Le nombre de plantations d'organismes génétiquement modifiés (OGM) a atteint un « record » en 2014, avec 181,5 millions d'hectares exploités dans le monde, selon le relevé annuel de l'association pro-OGM Isaaa (International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications), publié mercredi 28 janvier. Cela représente une progression de 6 millions d'hectares par rapport à 2013, soit une hausse de 3,6 %. Lire la suite

Extrait du site http://www.lemonde.fr

La directive adoptée le 13 janvier par le Parlement européen redonne aux Etats le droit d’interdire ou pas les OGM. Epilogue provisoire d’un débat loin d’être tranché... Explications. Lire la suite

Extrait du site http://www.sciencesetavenir.fr

marque agneau

Le Parc d'Armorique a mis en place la marque sans OGM Agneau produit du Parc naturel régional d'Armorique. Elle estampille la viande ovine exclusivement issue de la découpe d’agneaux, nés, élevés et engraissés dans des exploitations situées sur le territoire du Parc.

Elles ne sont pas encore dans nos assiettes. Mais, dans les laboratoires des sociétés de biotechnologies, elles poussent à vive allure. Et elles ne tarderont pas à arriver sur le marché. Ce sont de nouvelles variétés de plantes, céréales, fruits et légumes issues des techniques de manipulation génétique les plus avancées. Il s’agit bien, au sens propre, d’organismes génétiquement modifiés (OGM). Pourtant, elles n’ont pas encore de statut. Lire la suite.

Extrait du monde.fr

papillonQuand un papillon génétiquement modifié est appelé au secours 
de l’agriculture, c’est le secteur de la biotech qui en profite... Après le moustique, le papillon. L’été dernier, l’État de Bahia (Brésil) libérait des millions de moustiques OX513A, premier animal génétiquement modifié (GM) à être relâché dans la nature. L’objectif était de décimer les populations d’Aedes aegypti, principal moustique vecteur du virus de la dengue. C’est à présent au tour d’un papillon GM de faire son apparition. Lire la suite
Extrait du site humanite.fr