colloque

Pour répondre à la question « Biotechnologies et OGM, une agriculture compétitive pourra-t-elle s’en passer ? », la FDSEA des Côtes d’Armor a organisé un colloque régional le 27 juin à Plérin. Lire la suite

Extraits de http://www.paysan-breton.fr

moustique

Modifiés par transgenèse pour être « stériles » afin de réduire les populations de moustiques Aedes aegypti vecteurs de la dengue, les moustiques mis au point par l’entreprise Oxitec avaient été lâchés en 2013 en grand nombre dans plusieurs municipalités brésiliennes. Cependant, l’efficacité de ce moustique génétiquement modifié est remise en cause. Lire la suite

Extraits de http://www.infogm.org

Pierre-Henri GouyonProfesseur et chercheur au Muséum national d'histoire naturelle, Pierre-Henri Gouyon est un des grands spécialistes français de l'évolution des plantes et de leur génétique. Dans cette mini-conférence Les Ernest, il explique qu'envisager la biodiversité comme un grand catalogue plus ou moins immuable des espèces ne fait que reprendre la vision de la nature héritée de la Genèse. Pour la recherche moderne, la biodiversité est avant tout une affaire de dynamique des systèmes vivants plus qu'un nombre donné d'espèces. La crise actuelle de la biodiversité s'apparente en réalité à une panne, à un arrêt de cette dynamique, qui, selon Pierre-Henri Gouyon, est particulièrement visible dans le monde agricole où quelques entreprises de biotechnologie s'emparent, via les semences qu'elles commercialisent, de la biodiversité cultivée. voir la vidéo de la mini-conférence ici

Extraits de http://www.lemonde.fr/sciences/

Une nouvelle génération d’organismes génétiquement modifiés (OGM) arrive aux États-Unis : des semences capables de résister à deux herbicides. L’un d’eux est le 2,4-D, un puissant défoliant utilisé pendant la guerre du Vietnam. Scientifiques et écologistes dénoncent une escalade. Lire la suite.

Extrait de http://www.novethic.fr/

80% des terres cultivées du pays d’Amérique du Sud sont occupées par des plantes génétiquement modifiées et surtout par le soja (62%).
Entre 1996 et aujourd’hui, la culture du soja – transgénique à 99% – est passée en Argentine de 370 000 hectares à plus de 20 millions. L’Argentine est devenue dans le même temps le troisième exportateur mondial de pousses de soja et le premier exportateur d’huile et de farine de soja. Lire la suite

www.la-croix.com