Les cultures OGM dans le monde ont marqué le pas en 2015 pour la première fois en 20 ans, après avoir connu une croissance régulière et certains pays, comme le Burkina Faso récemment, leur tournent carrément le dos. Vingt ans après la première commercialisation d’une plante génétiquement modifiée en 1996, les surfaces cultivées en OGM atteignent près de deux milliards d’hectares: pourtant, « après 19 ans de croissance annuelle consécutive » elles ont reculé de 1% passant de 179,7 millions ha en 2015 contre 181,5 millions ha en 2014, selon le rapport d’une ONG spécialisée. Lire la suite

Extrait de Goodplanet Info, 14 avril 2016

La Chine va "faciliter" la plantation à l'échelle industrielle de maïs et d'autres organismes génétiquement modifiés lors des cinq prochaines années, ont annoncé mercredi les autorités, alors qu'aucun plant commercial OGM n'a été autorisé dans le pays depuis 10 ans. Les cultures OGM sont l'objet de différends commerciaux réguliers entre la Chine et les Etats-Unis, dont le géant de l'agrochimie Monsanto est l'un des leaders mondiaux du secteur. Lire la suite

Extrait du Journal du net, 14 avril 2016.

Vous connaissiez « les OGM », il va désormais falloir vous familiariser avec « les OGM cachés ». Jusqu’à présent, les choses étaient assez simples : pour produire un OGM, un gène étranger (un « transgène ») était introduit dans un organisme, de manière à le pourvoir de certaines propriétés, et l’affaire était faite. Les autorités de régulation, les militants écologistes, les semenciers, les agrochimistes, vous et moi, tout le monde était d’accord. Depuis le milieu des années 1990, la technique d’obtention des nouvelles variétés végétales structurait commodément le débat : d’un côté « les OGM » (infamie pour les uns, panacée pour leurs adversaires) et de l’autre, tout le reste. Lire la suite

Extrait de lemonde.fr, 25 avril 2016

Alors que des chercheurs chinois annoncent avoir modifié le gène d’embryons humains afin de les rendre résistant au virus du Sida, la technologie qu’ils ont employée est sur toutes les lèvres. Depuis quelques mois, ce mot imprononçable, CRISPR, arrive en effet de plus en plus souvent dans les manchettes des gazettes. Ce n’est pas une nouvelle marque de chips ou de boisson énergisante. Non, c’est un outil biogénétique capable de modifier le vivant, aussi simplement que vous le faites pour corriger ou améliorer, par copier-coller, votre prose dans un éditeur de textes. Lire la suite

Extrait de Up-magazine, 19 avril 2016

C’est une victoire pour les semenciers, mais une victoire symbolique. Le Conseil d’Etat a annulé, vendredi 15 avril, un arrêté de mars 2014 qui interdisait la commercialisation, l’utilisation et la culture du maïs MON810 du groupe Monsanto en France. Un jugement pour la forme, puisque, en vertu d’une loi française de juin 2014 et de la nouvelle législation européenne sur les OGM, les maïs génétiquement modifiés ne peuvent plus être cultivés en France. Lire la suite

Extrait de lemonde.fr, 15 avril 2016

C’est une victoire pour les semenciers, mais une victoire symbolique. Le Conseil d’Etat a annulé, vendredi 15 avril, un arrêté de mars 2014 qui interdisait la commercialisation, l’utilisation et la culture du maïs MON810 du groupe Monsanto en France. Un jugement pour la forme, puisque, en vertu d’une loi française de juin 2014 et de la nouvelle législation européenne sur les OGM, les maïs génétiquement modifiés ne peuvent plus être cultivés en France.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/04/15/le-conseil-d-etat-annule-l-interdiction-du-mais-genetiquement-modifie-mon-810_4903001_3244.html#mkmpXaXEimqQhJoi.99