La ferme du Val de Bures élève des chèvres pour la production fromagère. La volonté de ne pas utiliser les OGM dans l'alimentation des animaux a pour but d'éviter tout risque de dissémination dans l'environnement, chez les humains et chez les animaux. D'après les éleveurs : "les OGM sont issus d'une manipulation génétique non contrôlée", il s'agit donc d'éviter tout risque de perturbation.

Sur l'exploitation ovine de Mme Bernard, les animaux n'ont jamais eu d'OGM dans leur alimentation. Selon l'agricultrice, le soja n'est pas un aliment fait pour les agneaux au même titre que l'ensilage. Pour préserver leur santé, aucun de ces aliments n'est intégré à la ration.

En production porcine, l'élevage sans soja est plus compliqué. Pourtant, il est possible de diminuer la part de soja OGM en produisant une partie des protéines nécessaires. Différentes sources sont possibles avec des cultures ou même de l'herbe. Cohérence, à Saint-Brieuc, travaille pour des élevages autonomes et sans soja OGM.

 

Le tourteau de soja peut être remplacé dans les rations pour les volailles à condition d'augmenter la durée d'élevage et de limiter le taux de céréales. Pour une durée d’élevage supérieure à 56 jours, il est possible d’obtenir les mêmes performances avec un régime à 20% de féverole. Le surcoût alimentaire est de 4 à 8%. Par contre, si le taux de céréales dans la ration est élevé (de l’ordre de 75%), seul le tourteau de colza est assez riche en protéines pour remplacer le tourteau de soja.

trefle Travailler en autonomie complète en élevage allaitant
L'exemple de François, éleveur de Salers, dans l'Orne. Son exploitation est maintenant complétement autonome grâce à une bonne maîtrise des herbages.